Alimentation

La dépendance à la nourriture, d’où ça vient ?

Nous sommes convaincues que notre principal problème, c’est cette addiction à la nourriture, mais si aujourd’hui tu as développé une dépendance à la nourriture, c’est que ton corps est en état de crise.

Je m’explique…

D’où vient la dépendance à la nourriture ?

Imaginons que nous entrions dans une période réelle de famine. Que se passera-t-il ?

Dès le départ, toutes nos pensées se dirigeront vers la quête de nourriture. Notre seul objectif sera de trouver autant de nourriture que nous pourrons et nous commencerons à rationner tout ce que nous trouvons.

Dans le même temps, notre corps activera ses défenses métaboliques pour nous faire dépenser le moins d’énergie possible, tout en stockant le plus de calories et de nutriments qu’il pourra. Nous perdrons fatalement du poids, mais notre métabolisme ralentit nous permettra de ne pas en perdre trop rapidement. Dans le seul but de nous maintenir en vie.

Et si, par chance, nous tombons sur une bonne quantité de nourriture, nous l’engloutirons sans être capable de nous rationner. Ce qui est normal.

Car le boulot de notre corps, en cas de famine, est de stocker des calories sous forme de graisse pour palier les semaines à venir de pénurie. Car il sait que nous sommes toujours à la recherche de nourriture. Cela nous permet d’obtenir assez d’énergie pour continuer à survivre.  

Cette réaction de notre corps est donc essentielle.

Dépendance à la nourriture

Au fur et à mesure que nous épuisons nos réserves, nous cessons complètement d’avoir faim, notre libido baisse, nous sommes irritables, nos hormones cessent de fonctionner normalement, nos périodes menstruelles disparaissent, nos cheveux tombent, nous n’arrivons plus à réguler notre température corporelle, …  tout ça, parce que notre corps, persuadé qu’aucune nourriture ne va venir, économise son énergie qui de plus en plus précieuse

Notre santé se détériore peu à peu, nos muscles et notre cœur s’affaiblissent. Et si la situation ne s’améliore pas rapidement, nous mourrons. 

Mais, si nous parvenons toutefois à trouver assez de nourriture pour rester en vie jusqu’à la fin de la famine. 

Notre corps à nouveau réalimenter reprendra du poids, il disposera de suffisamment de nourriture pour se réparer et guérir, et se remettra peu à peu à fonctionner à son plein potentiel. Nous reprendrons des forces et nous retrouverons notre énergie. Ce sera fabuleux. 

Mais en attendant ce jour béni, nous nous sentirons longuement fatigué, le temps que notre corps répare chaque partie de lui qu’il aura dû sacrifier pour notre survie.

Et chaque fois que nous nous retrouverons face à de la nourriture, notre corps nous incitera à en avaler autant que possible. Car il ne se sentira pas protégé d’une nouvelle pénurie et, pendant un bon moment, nous mangerons en grandes quantités. Tout en ayant besoin de repos.  

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Je veux perdre du poids mais je n'y arrive pas

Ce n’est que quand notre corps aura été nourri pendant suffisamment longtemps et qu’il ne craindra plus le manque de nourriture, que notre métabolisme, notre poids et notre appétit se stabiliseront.

Les régimes créent notre dépendance à la nourriture

Lorsque nous mettons notre corps au régime, nous le mettons en situation de famine

Car pour notre corps, il n’existe qu’une seule raison qui justifie qu’on mange moins que nécessaire : la pénurie alimentaire.

Ne pas manger à sa faim, ne pas manger les aliments que nous souhaitons, active le mode survie et modifie l’équilibre hormonal et cérébral, ce qui provoque un dérèglement métabolique et fait naître une fixation psychologique autour de la nourriture

Dépendance à la nourriture

L’obsession de la nourriture et le grignotage viennent tous les deux de la volonté de notre corps pour nous faire renoncer à notre privation alimentaire. 

Si nous répondons à notre appétit et que nous nous nourrissons en fonction des aliments qui nous font envie, notre corps retrouvera facilement son fonctionnement normal

Mais il est rare que nous ne nous autorisions à écouter notre appétit et notre corps, car nous ne leur faisons pas confiance. Nous préférons lutter contre notre besoin naturel de manger. Et nous nous enfermons dans cet état de famine et notre obsession pour la nourriture devient constante. 

Peu importe si nous sommes maigre ou ronde, quand la nourriture nous obsède, que nous avalons les aliments de façon compulsive, que nous grignotons souvent ou que nous avons faim à longueur de journée, c’est que nous sommes en état de crise. Même si nous ne nous privons qu’un tout petit peu.

Pour lutter contre la dépendance à la nourriture, il n’y a qu’une seule solution efficace

La source de notre dépendance à la nourriture, c’est la privation. 

En effet, notre corps n’aime pas nous essayons de contrôler notre consommation de nourriture. Il ne comprend pas que, c’est nous qui sommes à l’origine de cette privation, et que nous nous privons de nourriture VOLONTAIREMENT.

Dépendance à la nourriture

Il entre en lutte contre les restrictions que nous nous imposons, pour que nous survivions. Plus nous faisons de régimes, plus il se bat, pour nous protéger de nous-mêmes.

C’est difficile à croire, mais la seule solution de notre dépendance à la nourriture est, dans la grande majorité des cas, de s’autoriser à manger dès que l’on en a envie et faire confiance à notre corps, en lui laissant le temps de se réparer. 

Dans le cas contraire, il nous sera impossible de guérir, notre métabolisme ne reviendra pas à la normale, nous continuerons à être obnubilés par la nourriture et à grignoter de façon frénétique. Et notre corps continuera à stocker des calories sous forme de graisse dès qu’il en aura l’occasion. Ce qui à long terme nous fera prendre du poids, parfois de manière irréversible.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

Recevez votre cadeau :

5 étapes pour débuter avec l'alimentation intuitive !